Ménage de Printemps avec les huiles essentielles

Facebook
Facebook
Instagram
Envoyer un Email

Nettoyer, astiquer, ce n’est pas si anodin

C’est à la fin du XIXe siècle que chimistes et industriels mettent au point les premiers détergents. Au fur et à mesure, et notamment après la 2e guerre mondiale, grâce aux innovations techniques les produits ménagers se sophistiquent. Le boom du marketing contribue à enfler cette course à l’efficacité, au toujours plus propre et impeccable, dans une logique d’hygiène « pasteurienne » basée sur la destruction de tous les agents pathogènes (microbes, virus…). Au passage, on nous vend l’émancipation féminine (rien n’est moins sûr puisque aujourd’hui encore ces sont les femmes qui consacrent le plus de leur temps au ménage dans le foyer)* et le gain de temps : plus besoin de frotter, on effleure à peine la surface et tout est nickel, le produit fait tout. Oui mais à quel prix ? Les promesses de brillance et de propreté irréprochable de M. Propre et compagnie où tout est plus blanc que blanc ne sont pas sans conséquences : les produits sont de plus en plus concentrés, agressifs, abrasifs, chimiques, toxiques, bourrés de perturbateurs endocriniens.

Résultat, notre corps paye cher ces excès de zèle de fées du logis : sensibilité de la peau, allergies, espaces trop aseptisés qui  affaiblissent notre microbiome et donc notre immunité. Comme le met en évidence une étude norvégienne publiée dans l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine  (Février 2018)*, les personnes qui s’occupent du ménage (en l’occurrence les femmes) voient leur système respiratoire davantage affecté (asthme et apparition de symptômes respiratoires) que ceux qui sont moins exposés à ces produits.

Et d’après l’Agence de Protection Environnementale des Etats-Unis, l’air d’une maison est de 2 à 5 fois plus pollué que l’air extérieur, principalement à cause des produits ménagers utilisés (le comble !)

Les enfants aussi, plus fragiles, sont davantage exposés lorsqu’ils sont tous petits : ils se déplacent au sol et sont directement au contact avec les surfaces.  Les plus petits ont également une fréquence respiratoire plus élevée que les adultes, c’est pourquoi ils absorbent plus de particules contenues dans l’air. Tout cela peut interférer avec leur développement neurologique, endocrinien et leur système immunitaire.*

Les huiles essentielles font bon ménage avec les fées du logis

La solution ? Incorporer les Huiles Essentielles à nos produits ménagers à base de composants écologiques ou naturels nous permet de garder le maximum d’efficacité. Choisissez celles qui ont des propriétés antibactériennes, antivirales, fongicides & antiseptiques. L’avantage, c’est que leur spectre d’action est large et qu’elles s’attaquent aux «mauvais microbes » sans déséquilibrer notre métabolisme et nos fonctions. Les odeurs naturelles et puissantes permettent de profiter d’un intérieur agréable, avec des odeurs fraîches, une bonne odeur de propre et on peut jouer en variant la gamme des huiles. Attention toutefois à la quantité et à la qualité des huiles que vous utilisez. Veillez à écouter votre seuil de saturation (quelques gouttes suffisent, les huiles sont puissantes !) Il ne suffit pas non plus que votre huile soit bio. La traçabilité sur la distillation doit être irréprochable : exempte de solvants, métaux lourds et autres contaminants, sous peine de les retrouver dans votre environnement et vos poumons. Vérifiez bien les procédés et garanties des marques que vous choisissez. Pour ma part, c’est la raison pour laquelle j’ai choisi doTerra : les huiles sont garanties pures et de qualité thérapeutique (label CPTG), sans pesticides, solvants, métaux lourds ou autres contaminants. Pour en savoir plus, vous pouvez lire cet article dans lequel je détaille précisément la démarche de la marque. Respectez également le dosage.

Cela fait plus de 10 ans que j’ai commencé à faire mes produits en mode DIY, en m’inspirant du Grand Ménage de Raffa et j’en suis totalement satisfaite.

Huiles essentielles Ménage Printemps Nettoyage doTerra

Recettes DIY, c’est parti !

Liquide vaisselle
Pour un flacon de 500 ml
1 cc de bicarbonate de soude (utilisez un entonnoir pour verser dans le flacon si besoin)
1/6e de savon liquide neutre (ou de liquide vaisselle biologique)
Remplir d’eau
15 à 20 gouttes d’huiles essentielles de votre choix  (consultez le tableau avec les propriétés ci-dessous)

Agiter doucement

Détartrant aux citrons
1 cc de bicarbonate de soude
3 cs d’eau
10 gouttes d’H.E. de Citron
10 gouttes d’H.E. de Limette (Citron vert)

Préparation
Versez l’eau et les huiles essentielles dans le bicarbonate de soude. Mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte. Frottez la zone concernée (sauf l’aluminium ou le métal qui réagit au bicarbonate) avec une petite quantité de pâte. Laissez reposer 20 minutes puis essuyez avec un chiffon humide.

Nettoyant multi-usages pour les sols / surfaces
4 l d’eau
2 cs de savon Castille liquide
5 gouttes d’H.E. de Pin Douglas
5 gouttes d’H.E. de Sapin blanc
5 gouttes d’H.E. de Cyprès
10 gouttes d’H.E. de Citron

Préparation
Ajoutez le savon et les huiles essentielles dans la bassine d’eau tiède. Versez un peu du mélange dans un vaporisateur pour le plan de travail. Utiliser un torchon ou une serpillière pour nettoyer les sols ou surfaces.

PROPRIÉTÉS DES HUILES ESSENTIELLES POUR LE MÉNAGE

HUILES ESSENTIELLES ANTISEPTIQUE ANTIBACTÉRIEN ANTIVIRAL Autres propriétés
Citron
(Citrus limon)
*** *** *  
Eucalyptus
(Eucalyptus radiata, Eucalyptus globulus)
* ** ***  
Menthe poivrée
(Mentha piperita)
* * * Fongicide
Vermicide
Sapin
(Abies balsamea)
**      
Citronnelle
(Cymbopogon nardus ou Cymbopogon winterianus)
* *   Répulsive d’insectes
Pamplemousse
(Citrus paradisii)
Antiseptique aérien    

Artillerie lourde

HUILES ESSENTIELLES ANTIBACTÉRIEN ANTIVIRAL Autres propriétés
Arbre à thé / Tea Tree / Melaleuca
(Melaleuca alternifolia)
***
Antibactérienne à large spectre d’action
** Fongicide **
Parasiticide **
Cannelle ou Cassia
(Cinnamomum cassia ou Cinnamomum verum)
****
Antibactérienne à très large spectre d’action
*** Fongicide ***
Parasiticide ***
Thym
(Thymus vulgaris)
***
Antibactérienne majeure à large spectre d’action
***  
Girofle
(Eugenia caryophyllus)
***
Antibactérienne très puissante à large spectre d’action
*** Fongicide ***
Parasiticide ***

Si vous n’avez pas l’âme d’un chimiste en herbe ou que vous avez choisi de déléguer votre ménage, -prenez soin de cette personne!- doTerra propose des mélanges et une gamme exclusive pour le ménage :
Le Mélange PURIFY
qui contient Citron, Pin Sibérien, Citronnelle, Limette (citron vert), Arbre à thé &  Cilantro (feuilles de coriandre) – A diffuser ou à utiliser dans un détergent pour les sols par exemple.

Le Mélange protecteur ON GUARD à base de Cannelle, Orange douce, Romarin, Clou de Girofle & Eucalyptus. A diffuser ou à ajouter à votre détergent maison.
La gamme complète pour le ménage à base du mélange On Guard comprend une lessive liquide, une mousse lavante pour les mains et un nettoyant concentré pour les surfaces.

Pour plus d’informations sur les produits doTerra, pour les découvrir, les tester ou pour adhérer en bénéficiant de -25% sur tout le catalogue, contactez-moi. Je serai ravie de vous renseigner !

Alors, prêts pour le grand ménage de Printemps ?

 

* Sources :

Tâches ménagères : les inégalités ont la vie dure, Le Monde (29/10/2015)
ATSDR Case Studies in Environmental Medicine, Principles of Pediatric Environmental Health
“Cleaning at Home and at Work in Relation to Lung Function Decline and Airway Obstrucion”, American Journal of Respiratory & Critical Care Medicine (Février 2018)

 

Facebook
Facebook
Instagram
Envoyer un Email

Laisser un commentaire